Depuis que j'avais vu une démo de cette technique à Savoir et Créer, l'envie de tester me titillait. Cela ne me semblait pas du tout compliqué mais il me manquait des choses indispensables : des toiles, de la colle vinylique, de l'eau déminéralisée, de l'huile siliconnée et un chalumeau. 

Pour info, la colle vinylique se trouve dans tout bon magasin de loisirs créatifs, l'huile siliconnée à Décathlon (rayon tapis de course), l'eau déminéralisée a été récupérée dans mon séche-linge et le chalumeau trouvé à Action ( moins de 2 euros contre une vingtaine à Zodio) ainsi que les toiles (moins de 2 euros aussi les 2).

J'ai ajouté à tout ça de la peinture acrylique, quelques gobelets en plastique et un sac poubelle pour protéger la table. 

Voilà ce que ça donne une fois le matos préparé :

20180210_163459

 

On commence ? 

1/ Verser une petite quantité  de peinture dans un gobelet. Ajouter un peu d'eau déminéralisée et autaut de colle que de peinture. Mélanger le tout énergiquement. Ajouter ensuite un peu d'huile siliconnée et mélanger à nouveau. 

Pour les doses, il faut une grande précision, c'est pourquoi j'ai fait ... "au pif"! Si j'ai bien suivi la démo, plus il y a d'huile siliconnée, plus il y aura d'effets. Un truk dans le genre...

Bref, répéter l'opération pour chacune des couleurs.

20180210_164709

2/ Dans un gobelet vide, verser un peu de chaque couleur en les superposant. Exemple : un peu de bleu, un peu de vert, un peu blanc, un peu de violet puis de nouveau un peu bleu ... etc ...

20180210_165009

3/ A llez, une petite vidéo pour la suite ...

20180210 165038

4/ magie !!!!

20180210_165518

20180210_172937

Ce que j'aime dans cette technique, c'est le mystère qu'elle évoque, le fait de ne pas savoir à l'avance ce que l'on va voir apparaitre, n'avoir quasiment aucun contrôle sur le résultat final et l'infinité de déclinaisons possibles en variant le choix des couleurs. Ce que j'aime moins c'est de voir cette quantité de peinture perdue... Mais expérience à renouveller !